Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le défi des textes de philosophie et de leurs commentaires
  • Le défi des textes de philosophie et de leurs commentaires
  • : Promouvoir le caractère vérifiable de ce qui peut être dit
  • Contact

Profil

  • DéfiTexte
  • Auteurs étudiés en ce moment : Frege, Ecrits logiques et philosophiques ; Husserl, Recherches logiques ; Wittgenstein, Remarques philosophiques ; Aristote, Métaphysique.

Recherche

Archives

17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 17:41

Nous continuons notre lecture suivie des Recherches logiques de Husserl, qui requiert le suivi d’une interprétation (l’exercice d’une intentionnalité quelle qu’elle soit), ainsi qu’un résumé pour focaliser (sur l’essentiel)…

Contraction du § 7. 1) Un ensemble ne se construit pas si l’on choisit « tout à fait librement, parmi les connaissances […], celles que nous voulons comme point de départ » : il reflète une force des choses objective, il ne reflète pas « notre constitution mentale » (p.16). 2) Par exemple, le syllogisme est une suite d’inclusions successives non commutatives. Sa forme concerne « une infinité […] un nombre incalculable » de cas, garantie par une loi c'est-à-dire une raison ou facteur commun. « C’est un fait du plus haut intérêt qu’aucun fondement ne se trouve isolé » : l’objet logique des ensembles et des inclusions implique l’altérité et le lien entre altérités, lien du choix extrinsèque des inclusions successives et lien intrinsèque qui s’impose par la structure des éléments (p.17). 3) « Les formes de fondements » c'est-à-dire cette forme logique des inclusions successives, du syllogisme, s’applique quelle que soit la science concernée comme aussi quels que soient les éléments qui s’y rapportent. « Il n’y a pas de science où des lois ne seraient pas applicables à des cas particuliers […] » (p.18).

Partager cet article

Repost 0
Publié par DéfiTexte - dans Husserl
commenter cet article

commentaires