Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le défi des textes de philosophie et de leurs commentaires
  • Le défi des textes de philosophie et de leurs commentaires
  • : Promouvoir le caractère vérifiable de ce qui peut être dit
  • Contact

Profil

  • DéfiTexte
  • Auteurs étudiés en ce moment : Frege, Ecrits logiques et philosophiques ; Husserl, Recherches logiques ; Wittgenstein, Remarques philosophiques ; Aristote, Métaphysique.

Recherche

Archives

24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 19:08

37. L’homme qui présentement ne voit rien de rouge autour de lui est-il dans la même situation que celui qui est incapable de voir le rouge ? […]

Wittgenstein, Remarques philosophiques, [Recension des matières III], Tel Gallimard, 1975, page 16.

Celui qui « présentement ne voit rien de rouge autour de lui » est en attente, peut-être au chômage, car le présent est l’indice de la fonction et de l’attente. Tandis que « l’incapable de voir le rouge », privé de fonction, est totalement privé de réalisation : du rouge et du rouge-tel. Il n’attend pas ou rien du tout, il est privé de présent et d’attente.

Ainsi, le rien et le pas se distinguent : ne voir rien se distingue de ne pas voir du tout : le rien est quelque chose, une fonction et l’être-tel « rien » ! L’être-tel provient lui-même d’une fonction, d’une fonction naturelle ou d’une technostructure en charge des conceptions. Celui qui est privé de fonction, spolié de ses ressources personnelles, sera privé d’être-tel intime, technique ou social : privé de tout pouvoir. Dans le rien, il y a quelque chose d’interne mais pas de chose externe ; dans le pas, il n’y a pas quelque chose d’interne nonobstant des choses extérieures. Celui qui ne voit rien sans en être incapable dépend de la lumière ou de l’objet mais pas de lui-même. Si l’on ne voit rien de rouge, c’est qu’il n’y en a pas objectivement c'est-à-dire accidentellement ou qu’il fait noir, à l’extérieur impersonnel. Ou peut-être, inconscient de l’être-tel, on ne remarque pas le rouge (une re-marque est une fonction interne d’ajout) : on voit une chose sans savoir qu’elle est rouge. Celui qui attend, possède d’abord la fonction ensuite l’être-tel attendu : sans l’un ou l’autre, la coïncidence est impossible. Sans l’objet, sans la lumière, celui qui possède la fonction n’est pas privé de tout ou de rien. Et sans être-tel personnel, il peut encore y avoir surprise venant d’un modèle extérieur, pourvu qu’il y ait fonction.

Mais chemin faisant Wittgenstein définit « situation » : pouvoir ou ne pas pouvoir, car, par définition, le pouvoir, c’est être en situation de faire.

**

Par conséquent, lorsque l’on voit, l’alternative est la suivante : voir ou non, logiquement, le rien : par la fonction, par l’être-tel.

37. […] Si l’un d’eux se représente le rouge, ce n’est pas de toute façon un rouge vu.

Ibidem page 17.

« Se représenter le rouge » sans la graphie « re-présenter » renvoie au rouge donné. Pour l’aveugle logique privé de l’être-tel, privé d’esthétique, le rouge vu par l’œil n’est pas reconnu tel, et l’objet visuel ne l’influence pas. Pour l’aveugle physique privé de la fonction, le rouge n’est pas vu par l’œil, mais le rouge dont il entend parler est vu logiquement comme un manque. Voir ce qui manque ne peut pas être une vue de l’œil mais la sensibilité interne d’un besoin naturel, d’un désir social – ou d’une vision logique : une négation. L’expression « l’un d’eux » signifie « selon l’alternative » de la vue physique ou logique, dans le rien ou dans le pas. Le rouge « de toute façon » c'est-à-dire selon l’alternative de l’un ou de l’autre, ne sera « pas » c'est-à-dire avant la considération du rien, un rouge vu. Entre représenté et vu il y a l’intervention de l’objet physique, ce qui n’est pas rien : « de toute façon », à partir du moment où l’on se représente avec l’esprit, on ne voit pas par l’œil. La représentation est un don spirituel tandis que la vue physique vient, part, en rien donnée.

**

Le « donné » extérieur s’impose en fait c'est-à-dire par son poids, de manière impersonnelle, par sa propriété d’absorption physique, par la convention produisant son nom et donc son attente curieuse. Tandis que la vision logique doit encore être conquise, telle est sa valeur.

Partager cet article

Repost 0
Publié par DéfiTexte - dans Wittgenstein
commenter cet article

commentaires