Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le défi des textes de philosophie et de leurs commentaires
  • Le défi des textes de philosophie et de leurs commentaires
  • : Promouvoir le caractère vérifiable de ce qui peut être dit
  • Contact

Profil

  • DéfiTexte
  • Auteurs étudiés en ce moment : Frege, Ecrits logiques et philosophiques ; Husserl, Recherches logiques ; Wittgenstein, Remarques philosophiques ; Aristote, Métaphysique.

Recherche

Archives

25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 19:26

Il est possible de s’intéresser à la logique par plaisir esthétique mais cela ne dispense pas un regard moral et politique. J’ai rencontré sur le blog de Cédric Eyssette l’intéressante question de l’utilitarisme, de la pertinence des textes de Rawls – et d’un certain unitarisme. Dans une contribution, j’essaie de montrer que la vision métaphysique plutôt que logique du divisible et du continu peut organiser les places.

Or, nous le disions dans notre post précédent sur Wittgenstein : le « donné » extérieur s’impose en fait c'est-à-dire par son poids. Dans cette contribution, je polémique donc contre la condition très singulière de considérer le fait comme l’élément arithmétique n et la valeur comme l’élément arithmétique pondéré (je considère l’inverse car je me reconnais très proche de Spinoza).

Partager cet article

Repost 0
Publié par DéfiTexte - dans Rencontres
commenter cet article

commentaires