Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le défi des textes de philosophie et de leurs commentaires
  • Le défi des textes de philosophie et de leurs commentaires
  • : Promouvoir le caractère vérifiable de ce qui peut être dit
  • Contact

Profil

  • DéfiTexte
  • Auteurs étudiés en ce moment : Frege, Ecrits logiques et philosophiques ; Husserl, Recherches logiques ; Wittgenstein, Remarques philosophiques ; Aristote, Métaphysique.

Recherche

Archives

1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 19:06

Le cerveau ou le langage fait pour renverser l’image rétinienne ou les perspectives, les signaux faibles, les saccades de la vie, les souvenirs, la grandeur originelle, en source de la révolution… Le schéma pris par Wittgenstein, le film, est un schéma technique et non pas social ; il nous dit que l’unité sociale projetée est une illusion d’optique et que la source, ce sont les saccades de la vie, la diversité particulière. La phénoménologie ne décrit plus des allégories mais des schémas.

55. Certaines propositions importantes décrivant une expérience qui aurait pu également être autre : par exemple que mon image visuelle soit presque continuellement en voie de modification.

Wittgenstein, Remarques philosophiques, [Recension des matières V], Tel Gallimard, 1975, page 19.

La fonction est presque toujours active, toujours en train de transformer les choses, comme l’image rétinienne toujours renversée et rétablie : toujours en révolution et en dialectique. Mais cette expérience décrite est soit celle que je vois, soit celle dont j’entends parler.

§56. Ainsi, « lorsque j’énonce une proposition comme "Jules César a franchi les Alpes" », je ne décris pas « seulement mon état d’esprit actuel » car « la proposition dit ce que je crois » c'est-à-dire ce que je sais sans voir, ce que les livres disent.

56. […] Si je veux savoir ce que c’est que je crois, il vaut mieux demander pourquoi je la crois.

Ibidem

Si je veux savoir ce que je crois, je regarde la périphérie. Pourquoi je crois au contenu de la proposition : parce que si je ne vois pas directement ce que c’est, les livres ou le on-dit en périphérie me font croire en ce contenu, tel est le problème du centre de l’origine source – et de sa périphérie – traité par le chapitre VI. Ce centre est le « je » personnel dans une périphérie impersonnelle. Opposer voir et savoir, centre et périphérie, et traiter la manière technique de voir, très exactement comme Parménide, tel est le problème maintenant.

57. […] Qu’en serait-il si cette expérience était re-présentée sans recourir au pronom personnel ?

Wittgenstein, Remarques philosophiques, [Recension des matières VI], Tel Gallimard, 1975, page 19.

Alors, la fonction de présentation de « l’expérience vécue immédiate » serait le cas impersonnel, celui de la périphérie, sans recourir à « la forme de re-présentation fallacieuse » du « je ». Le pronom « je » est une fonction de présentation fallacieuse c'est-à-dire qui n’a pas de centre ou décentrée par un prétexte au sein de l’évidence qui est toujours un piège pour la phénoménologie. Car on voit autant au centre qu’à la périphérie, quel que soit l’état de santé mentale.

57. L’emploi du mot « je » est une forme de re-présentation fallacieuse de notre langage, en particulier là où celui-ci a recours au « je » pour re-présenter l’expérience vécue immédiate. […]

« En particulier » dans les lieux où le « je » présente l’expérience vécue immédiate, car le « je » impersonnel employé dans les livres est un autre cas.

58. […] Le langage peut avoir n’importe qui comme centre. Que ce soit moi qu’il ait pour centre réside dans l’application. La position privilégiée ne se laisse pas formuler.

Ibidem

Ainsi, « si moi, L.W., ai mal aux dents, on dira : "il a mal aux dents" » et quelqu’un d’autre « "se comporte comme L.W. quand il a mal aux dents." » Il y a un centre, ce centre vu par quelqu’un d’autre, et un autre centre vu. Le centre (qui) est l’identité du contenu « moi » (que). On dit aussi bien que j’ai, qu’il a, que l’on a ou qu’il y a mal aux dents : douleur personnelle et comportement social ne sont pas des expériences identiques car l’une est centrée, l’autre non.

La fonction restreinte au domaine de définition c'est-à-dire l’application restreinte aux centres, réside dans le choix de l’origine du point de vue et de la direction de la vue : dans l’association d’une source à une perspective. Ainsi, je vois quelqu’un d’autre, quelqu’un d’autre me voit et les uns les autres se voient : trois traits possibles entre des points.

Le langage contient le mot « privilège » en source mais ne privilégie aucune position : la position privilégiée ne se dit pas en destination. Le centre, l’application privilégiée ne se laisse pas formuler : le langage n’a pas de fonction de présentation privilégiée – et polémiquer à ce sujet renforcerait ce décentrage.

**

59. Il est impossible de croire quelque chose que l’on ne puisse penser vérifié de quelque façon. Je le puis lorsque je crois que quelqu’un est triste. Et je ne peux croire que je suis triste.

Wittgenstein, Remarques philosophiques, [Recension des matières VI], Tel Gallimard, 1975, page 19.

Je crois le non-être en périphérie et je sais le centre ; quand je suis triste, je le suis en tant qu’être, intimement : « je » centre le savoir ; je ne crois pas être triste, je le sais adéquatement. Or, il est impossible de ne pas vérifier « de quelque façon » ce qui est décentré : la croyance. Mais nous l’avons vu, c’est le comportement qui est la preuve de la périphérie : il a mal aux dents car il dit et se comporte comme moi quand j’ai mal aux dents. Je crois que quelqu’un est triste car cela se voit ou il me le dit. Je crois en César par les livres tandis que je sais mes sentiments au centre de moi. Croire en Dieu par les actes.

60. Cela a-t-il un sens de dire que deux hommes ont le même corps ?

61. Comment ses maux de dents se différencient-ils des miens ?

Ibidem

Oui : deux hommes ayant le même comportement semblent avoir un corps identique – un corps d’armée – mais qu’ils aient la même douleur en source est un non-sens. Comme un seul homme, ils portent leur main à leur joue s’ils ont mal aux dents.

Et les maux d’autrui se différencient selon les sentiments hors de l’apparence dans l’intimité d’un point, mais se ressemblent par la convention en surface.

Partager cet article

Repost 0
Publié par DéfiTexte - dans Wittgenstein
commenter cet article

commentaires