Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le défi des textes de philosophie et de leurs commentaires
  • Le défi des textes de philosophie et de leurs commentaires
  • : Promouvoir le caractère vérifiable de ce qui peut être dit
  • Contact

Profil

  • DéfiTexte
  • Auteurs étudiés en ce moment : Frege, Ecrits logiques et philosophiques ; Husserl, Recherches logiques ; Wittgenstein, Remarques philosophiques ; Aristote, Métaphysique.

Recherche

Archives

15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 19:21

L’objet logique est comme la propriété physique, inhérent, indissociable, mais pourtant ces deux objets se différencient.

La pensée échappe aux sens, et tout ce qui est l’objet d’une perception sensible est à exclure du domaine de ce dont on peut examiner la vérité. La vérité n’est pas une propriété qui corresponde à un genre particulier d’impressions sensibles. Ainsi est-elle nettement distincte des propriétés que nous dénommons par les mots « rouge », « amer », « à odeur de lilas ».

Frege, Écrits logiques et philosophiques, [Recherches logiques], 1. La pensée, Seuil Points Essais page 173.

Argument

La vérité sensible tient aux conditions tant que dure la chose, la vérité intelligible tient aux principes tant que l’esprit les pose.

Exemple

L’odeur tient à la chose indéfectiblement parce que les molécules qui s’en détachent en sont les parties, tant qu’il existe des parties, alors que l’élément tient à l’ensemble tant que j’imagine l’un ou l’autre. Selon les conditions, l’objet peut changer de couleurs ; s’il s’éloigne de la Terre, il sera faux que cet objet est pesant.

Rapprochement

Ibid. p.174 : « La dénotation du mot « vrai » semble unique en son genre. Serait-ce que nous ayons affaire à quelque chose qui ne peut nullement être appelé propriété dans le sens usuel ? Malgré ce doute, je suivrai l’usage, m’exprimant comme si la vérité était une propriété jusqu’à ce que j’aie trouvé quelque chose de plus convenable. »

Partager cet article

Repost 0
Publié par DéfiTexte - dans Frege
commenter cet article

commentaires