Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le défi des textes de philosophie et de leurs commentaires
  • Le défi des textes de philosophie et de leurs commentaires
  • : Promouvoir le caractère vérifiable de ce qui peut être dit
  • Contact

Profil

  • DéfiTexte
  • Auteurs étudiés en ce moment : Frege, Ecrits logiques et philosophiques ; Husserl, Recherches logiques ; Wittgenstein, Remarques philosophiques ; Aristote, Métaphysique.

Recherche

Archives

23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 17:48

Ici le site Philex http://philex.over-blog.com/article-29192808.html nous permet de passer de l’évidence froide à l’évidence tempérée. Allégoriquement parlant, bien entendu…

S'il faut chercher la vérité est-ce parce qu'elle reste cachée ? Je pensais au beau texte de Poe sur la lettre volée : Dupin la trouve parce qu’il voit le coup d’œil de la reine alors que les limiers la cherchaient sous les lattes du plancher. Or, la lettre était en évidence sur le bord de la cheminée : l’évidence est cachée à l’œil physique des limiers mais visible à celui qui voit les signes avec l’œil de l’esprit. Alors peut-être, l’évidence est-elle un problème pour la vérité : la vérité est aussi cachée lorsqu’elle est évidente sous nos yeux et la solution consisterait à déconstruire cette évidence. La science commence par la construction pour acquérir l’évidence ; la philosophie commence peut-être par la déconstruction de l’évidence aveuglante pour pouvoir voir. Je ne dis pas cependant qu’il faut mettre des lunettes de soleil comme sur les sommets enneigés des cavernes, mais, disons, qu’il faut mettre des lunettes qui permettent de recomposer les images en 3D comme celles sur l’emballage des céréales du petit déjeuner. Toujours est-il que l’on peut chercher la vérité qui n’est pas cachée : par exemple, la vraie cause du lever du soleil n’est pas cachée mais difficile à trouver lorsqu’on a l’œil collé sur la terre, la raison empêtrée dans la thèse du géocentrisme, la conscience rigide incapable d’accommoder le relatif. En sciences, mais en art aussi, on cherche non pas ce qui est caché mais ce qui va au-delà de l’évidence qui nous aveugle. En morale, on cherche ce qui est caché aux autres : autant le mensonge que la petite voix dans notre cœur. L’épistémologie révèle les thèses, l’esthétique révèle les points de vue, la sociologie révèle la personnalité des groupes sociaux, la psychologie révèle nos mécanismes, etc. La vérité est la chose dite de manière adéquate mais aussi la thèse qui organise ce qui est dit. Or la thèse, adéquate ou non, est sans doute implicite mais pas cachée non plus, me semble-t-il. Par exemple, la religion qui accuse Galilée ne cache pas ses propres thèses implicites contraires. En conclusion, « caché » ne veut pas dire « sous les lattes », mais aveuglant. Et la première évidence de celui qui traite un sujet est sans doute la cause même de son embarras dont son travail, effectivement, le sortira et portera ses premières intuitions aux bonnes places.

Partager cet article

Repost 0
Publié par DéfiTexte - dans Rencontres
commenter cet article

commentaires